Une première : ouverture de la saison des Rado Interclubs par la LNA

28 juillet 2020, 9:15

Une première : ouverture de la saison des Rado Interclubs par la LNA

Avec Belinda Bencic (N1.1, SUI), l’équipe détentrice du titre, le TC Chiasso, a fait entrer dans son cadre la meilleure joueuse suisse.

Normalement, le championnat par équipes de la lingue nationale A (LNA) marque l’apogée et le point final de la saison des Rado Interclubs. Mais cette année, le coronavirus a tout changé et ce sont les acteurs de la LNA qui entreront d’abord en lice du 28 juillet au 4 août et le tour de finale se disputera au LTC Winterthur le week-end des 8 et 9 août. Les figures de proue de cette saison pas comme les autres sont la numéro 8 mondiale Belinda Bencic, l’Allemande Laura Siegemund (WTA 65), ainsi que chez les messieurs, l’Espagnol Pablo Andujar (ATP 53) et le Français Pierre-Hugues Herbert (ATP 71). Il n’y aura pas de relégations cette année, mais la nomenclature des joueurs inscrits laisse néanmoins présager une course captivante aux titres.  

Six équipes s’affronteront respectivement chez les dames et les messieurs dans la catégorie reine des Rado Interclubs. Pour une fois, cette saison de LNA ne produira pas de relégués. En juin, Swiss Tennis avait accédé à cette demande des équipes participantes afin qu’elles puissent planifier la saison 2021 en toute sécurité et alléger la charge sur les budgets réduits en raisin de la pandémie de COVID-19. C’est pourquoi les équipes misent certes sur de beaux atouts, mais jouent aussi la carte des joueurs indigènes. Etant donné que des promus ressortiront comme à l’accoutumée de la LNB qui démarre dans la seconde moitié du mois d’août, un ajustement des modalités est envisagé pour 2021. Cependant, une décision à ce sujet ne sera prise qu’en automne.  

En 2019, le TC Genève Eaux-Vives avait cartonné chez les messieurs, mais le TC Sonnenberg de Zürich qui a pris la place du TC Nyon relégué ne cache pas son ambition de disputer le trône aux Genevois cette année. Suite à la relégation volontaire du TC Nyon chez les dames, le TC Zofingen et le TC Hörnli Kreuzlingen sont entrés dans la ligue suprême où les tenantes du titre du TC Chiasso tenteront de défendre leur couronne.

Les lauréats LNA précédents: dames / messieurs

Le tenant du titre parie sur des atouts éprouvés
Pour le championnat de cette année, TC Genève Eaux-Vives fait appel aux mêmes joueurs étrangers que l’an dernier: Marco Trungelliti (N1.3/1, ARG), Daniel Masur (N1.3/2, GER) et Stefano Napolitano (N1.3/3, ITA) avaient en effet été les cosignataires du premier titre des Genevois depuis 2016. A ce trio vient s’ajouter le joueur de Coupe Davis genevois Johan Nikles (N1.6), tandis qu’Antoine Bellier (N1.7), l’autre joueur genevois qui fait partie de l’équipe de Coupe Davis, a quitté le prestigieux club genevois pour intégrer le TC Sonnenberg.  Comme objectif de la saison, les Romands ont annoncé l’atteinte du tour de finale.

Le numéro 53 mondial au départ
Le TC Froburg Trimbach, champion en 2015, devra se passer de son numéro 1 suisse, Sandro Ehrat (N1.4) qui a décidé de joindre le TC Sonnenberg. Mais les Soleurois ont appelé en renfort l’Espagnol Pablo Andujar, (N1.2, ESP) qui est le joueur le mieux classé de toutes les équipes. En 2014, ce spécialiste de la terre battue avait remporté le tournoi ATP de Gstaad. Avec en plus Pedro Martinez (N1.3/1, ESP), Kamil Majchrzak (N1.3/2, POL), Paolo Lorenzi (N1.3/3, ITA), Filip Horansky (N1.3/4, SVK), Carlos Taberner (N1.3/5, ESP) et Hugo Gaston (N1.3/6, FRA) et les deux jeunes Suisses Jonas Schär (N2.18, SUI) et Mischa Lanz (N2.24, SUI), les joueurs de Trimbach visent eux aussi une participation au tour de finale.

La continuité à Neuchâtel
L’équipe du CT Neuchâtel a placé cette saison sous le signe de «l’acquisition d‘expérience» et de la continuité. En effet, on y retrouve les mêmes joueurs étrangers que l’an dernier, mais aussi les deux Neuchâtelois Mirko Martinez (N2.19, SUI) et Siméon Rossier (N3.56, SUI). Le numéro 1 des Neuchâtelois, Andrej Martin (N1.2, SVK), figure actuellement au 96e rang de la hiérarchie mondiale. Quant au meilleur suisse de l’équipe, le Neuchâtelois Damien Wenger (N1.8, SUI), il devra probablement faire l’impasse sur toute la saison, car il s’est déchiré un ligament de la cheville il y a quelques semaines.

De fortes équipes zurichoises
Des noms connus figurent également sur la liste des joueurs du TC Seeblick, champion des années 2017 et 2018. Le Français Pierre-Hugues Herbert (N1.2, FRA) qui vit en Suisse et le joueur slovaque de Coupe Davis Martin Klizan (N1.3, SVK), les deux nouvelles recrues des Zurichois, forment avec leurs coéquipiers Alexander Ritschard (N1.4, SUI/USA), Marc-Andrea Hüsler (N1.5, SUI), Robin Roshardt (N1.9, SUI), Jakub Paul (N1.10, SUI) et le junior Dominic Stricker (N2.14, SUI) une équipe à la hauteur de ses ambitions qui se déclinent sous forme d’une participation au tour de finale.

Des promus qui visent haut
Le TC Sonnenberg de Zürich nourrit de grandes ambitions. Pour sa première saison en ligue nationale A, il a recruté pas moins de trois joueurs de la Securitas Swiss Davis Cup Team: Henri Laaksonen (N1.3/1, SUI), Sandro Ehrat (N1.4/2, SUI) et Antoine Bellier (N1.7, SUI), secondés par les deux Français Arthur Rinderknecht (N1.3/2, FRA) et Manuel Guinard (N1.4/1, FRA). Mais le TC Sonnenberg offre aussi l’opportunité aux jeunes Suisses Laurin Aerne (N3.38, SUI), Maurus Malgiarita (N3.39, SUI), Gian-Luca Tanner (N3.45, SUI), Rony Martin (N4.140, SUI) et Maximilian Gatev (R1, SUI) de respirer l’air de la LNA.

GC se passe d’étrangers
Le Grasshopper ZH, détenteur d’un nombre record de titres, s’en remet entièrement aux joueuses et aux joueurs suisses. En numéro un de l’équipe masculine figure Leandro Riedi (N2.12). Le Zurichois de 18 ans pointe au 11e rang mondial chez les juniors. Deux autres juniors pleins de promesses, Jeffrey von der Schulenburg (N2.15) et Jérôme Kym (N2.26), auront également l’occasion d’évoluer au plus haut niveau des Interclubs. Ils pourront s’appuyer sur Raphael Baltensperger (N2.13) et Raphael Lustenberger (N2.28), deux piliers des Interclubs dotés d’une vaste expérience. Le champion en série a comme point de mire la participation au tour de finale.

Les détentrices du record de titres aspirent à la finale
L’équipe féminine de GC se passe également de tout renfort étranger. A sa tête se trouvent Stefanie Vögele (N1.4), Simona Waltert (N1.5), Kathinka von Deichmann (N1.9, SUI/LIE) et Ylena In-Albon (N2.11, SUI). Céline Naef (N3.26), une joueuse de 15 ans qui vient de décrocher avec brio  le titre de championne suisse des moins de 16 ans il y a quelques jours, a également rejoint ce quatuor. L’équipe vainqueur en 2018 est la seule à déclarer ouvertement son ambition d’être finaliste.

La meilleure Suissesse pour défendre le titre
Le TC Chiasso s’appuie aussi majoritairement sur des joueuses suisses : avec Belinda Bencic (N1.1, SUI), l’équipe détentrice du titre a fait entrer dans son cadre la meilleure joueuse suisse. La numéro  8 mondiale sera épaulée par Conny Perrin (N1.8, SUI) et la Tessinoise Susan Bandecchi (N1.10, SUI), ainsi que Katerina Tsygourova (N4.47, SUI) et Livia Airoldi (N4.51, SUI).  Verena Meliss (N2.11, ITA) et Joanne Zueger (N2.14, SUI) font également partie de l’équipe qui espère participer au tour de finale.

TC Hörnli Kreuzlingen
Les joueuses de Suisse orientale suivront sans doute avec une pointe de nostalgie les progrès de leurs adversaires du TC Weihermatt sous la férule de l’Allemande Laura Siegemund qui avait été le pivot de l’équipe de Kreuzlingen pendant des années. Mais elles peuvent aussi se réjouir de la (ré-)intégration de Dalma Galfi (N1.6, HUN) et de la Toggenbourgeoise Nina Stadler (N2.13, SUI)  qui rêvent également d’atteindre le tour de  finale avec leurs jeunes coéquipières Nadine Keller (N3.25, SUI), Sophie Lüscher (N3.30, SUI) et Paula Cembranos (N4.73, SUI), ainsi que Karin Kennel (N2.15, SUI), autre nouvelle venue dans l’équipe.

La plus jeune équipe de ce championnat
Avec une moyenne d’âge d’à peine 17 ans et demi, l’équipe de Sursee est de loin la plus jeune de ce championnat. A la tête des Lucernoises, Leonie Küng (N1.6), 19 ans, a pu célébrer sa première participation à une finale du circuit WTA en début d’année. On suivra également avec attention le tandem tchèque formé par Linda Fruhvirtova (N2.20, CZE) et sa sœur Brenda (N3.33, CZE). Elles n’ont respectivement que 15 et 13 ans, mais ont raflé l’une après l’autre le titre de championne du monde au tournoi des Petits As à Tarbes. Linda est déjà la numéro 4 mondiale dans la catégorie des moins de 18 ans, tandis que sa sœur cadette pointe dans le top 25 européen de la catégorie des moins de 14 ans.

TC Weihermatt
Pour sa part, le TC Weihermatt, encore un candidat qui déclare  « seulement » viser le tour de finale, mise sur les joueuses étrangères. Et avec Laura Siegemund (N1.2, GER), Katarina Zavatska (N1.3, UKR), Julia Grabher (N1.8, AUT), Anna Bondar (N1.9 HUN) et l’ancienne numéro 48 du classement WTA Carina Witthöft (N1.10, GER), les joueuses d’Urdorf disposent en effet d’un contingent étranger percutant que viennent renforcer les Suissesses Jenny Dürst (N2.19, SUI), Bojana Klincov (N2.23, SUI), Fiona Ganz (N3.27, SUI), Chiara Grimm (N3.29, SUI) et Aline Thommen (N3.44, SUI).

Avec Granwehr, championne suisse junior des moins de 18 ans
L’élément suisse prédomine largement dans l’équipe des promues de Zofingen, avec l’exception de l’Allemande Carolina Werner (N2.11, GER) qu’entourent Valentina Ryser (N2.12, SUI), la championne suisse junior U18 en titre Alina Granwehr (N2.20, SUI), Svenja Ochsner (N2.21, SUI), Corina Mäder (N3.35, SUI) et Julie Schalch (N4.52, SUI).  Le tour de finale est également l’objectif des  Argoviennes.

Le premier tour
La nouvelle saison commencera le mardi 28 juillet avec, dès le premier tour, des affrontements passionnants en perspective : l’équipe masculine de GC  rééditera la finale de l’an dernier contre Genève Eaux-Vives. Seeblick recevra Sonnenberg et  CT Neuchâtel défiera Trimbach. Côté féminin, on assistera au duel entre le TC Weihermatt et les tenantes du titre de Chiasso, Zofingen recevra GC et Hörnli Kreuzlingen se heurtera à Sursee. Les spectateurs sont les bienvenus partout où l’on joue sous respect des plans de protection en vigueur. Pour toutes informations en la matière, nous vous prions de vous adresser aux clubs recevants. Il se peut que le nombre de spectateurs soit limité (réglementation laissée aux cantons) et que le port de masques soit obligatoire.

Le tour de finale de retour à Winterthur
Le championnat Rado Interclubs de LNA culminera dans la finale des 8 et 9 août qui se déroulera au TC Winterthur, son site d’accueil pour ses deux prochaines éditions. Les matchs du tour de finale pourront être suivis en Livestream sur swisstennis.ch.

Equipes ligue nationale A
Programme
Plus d’informations sur la LNA

 

 

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8